Résection cornéenne

Le laser IFS créé un plan de résection par une série de micro photos de dissections individuelles du tissu, induites par des impulsions laser étroitement focalisées ayant une durée d'une femtoseconde, et dont la précision se mesure à l'échelle du micron.

Les différents points de photo dissections sont contrôlés par le repositionnement répété du foyer du laser dans la cornée, à haute vitesse, sous pilotage du  logiciel. Ce balayage laser, par des dizaines de milliers d'impulsions individuelles contiguës par seconde, permet d'obtenir des incisions équivalentes à celles produites par les lames mécaniques.

Les impulsions lasers sont délivrées via une interface patients intralase composée d'un assemblage d'anneau de succion et d’un cône d'aplanation. Le cône d'aplanation maintient une lentille d'aplanation qui aplatit la cornée et produit une surface de référence pour le contrôle de profondeur, tandis que l'assemblage d'anneau de succion immobilise l'œil par rapport au cône d'aplanation et au dispositif d'application du faisceau.

Avant la résection laser, le chirurgien engage le clip de verrouillage des bras de la pince assemblée à l'anneau de succion de façon à maintenir ouverte « l'ouverture cylindrique ». Pour immobiliser l'œil du patient, il applique l'assemblage d'anneau de succion en le positionnant sur le centre de la pupille. Avec la manette, le chirurgien centre le cône d'aplanation monté sur le dispositif d'application du faisceau, sur l'œil du patient. En visualisant le champ avec le microscope vidéo, le chirurgien guide le cône d'aplanation dans l'assemblage d'anneau de succion jusqu'à entrer en contact avec la cornée. Le dispositif d'application du faisceau est descendu légèrement plus bas de manière à aplanir la cornée. Après avoir obtenu l'alignement correct et l’aplatissement complet de la cornée, il désengage le clip déverrouillage des bras de la pince assemblée à l'anneau de succion. Le logiciel du système demande alors à l'utilisateur de centrer le laser et de lancer le traitement. Le traitement commence lorsque la pédale est actionnée.

Des modèles de balayage préprogrammés permettent d'effectuer des réflexions lamellaires à partir d'une combinaison de paramètres déterminés par l'utilisateur et de paramètres réglés en usine. Les procédures et paramètres sont sélectionnés en utilisant le logiciel. La sélection d'un ensemble complet de paramètres lance automatiquement des contrôles de sécurité du système et active le système laser IFS pour le traitement.

 

 

Mis à jour le 12/15